Site indépendant d’information et de prévention santé du Dr Denis Spindler

Accueil > Medical > Les aliments riches en fer

Les aliments riches en fer

dimanche 28 février 2010, par Denis SPINDLER

De nombreux aliments contiennent du fer d’origine animale (fer héminique) ou d’origine végétale (fer non héminique)

Le fer d’origine animale est beaucoup mieux absorbé par l’organisme que celui d’origine végétale. L’absorption du fer d’origine végétale est améliorée quand il est consommé en association avec des protéines animales ou de la vitamine C.

Le thé diminue l’absorption du fer.

Valeur pour 100 grammes :

  • Abats, foie de veau, Boudin noir cuit : 18 à 9 mg
  • Bigorneau, cuit : 13mg
  • Foie de porc, rognons et cœur de bœuf : 9-7mg
  • Gingembre : 14mg
  • Cacao : 12 mg
  • Coquillages, huîtres : 8-6 mg
  • Muesli aux fruits pour petit déjeuner enrichi : 6mg
  • Pâté de campagne, pâté en croûte : 5-4 mg
  • Poissons (bar / loup) : 3 mg
  • Lentilles : 3,5 mg
  • Autres légumes secs  : 3 mg
  • Œufs : 3 mg
  • Viande, volailles, gibiers : 3-2 mg
  • Légumes frais, épinards : entre 2 et 4 mg
  • Chocolat : 3 mg

Les carences en fer

Le fer est un composant de l’hémoglobine. Une carence se manifestera principalement par une anémie dite microcytaire qui sera constatée sur une numération de formule sanguine (NFS) : l’hémoglobine est plus basse que la normale et les globules rouges sont plus petits (VGM inférieur à la normale). La ferritine qui est un reflet des réserves en fer de l’organisme est effondrée.

Les principales causes d’ anémie microcytaire avec une carence en fer sont :

  1. Un apport insuffisant en fer notamment chez le jeune enfant, l’adolescent, la femme enceinte
  2. un saignement chronique principalement d’origine gynécologique ou digestive
  3. un problème d’absorption lié à une maladie digestive

Le sujet des anémies est assez complexe car il y en a de toutes sortes...alors en cas d’anémie faites le point avec votre médecin traitant.

Source : table de composition des aliments SU.VI.MAX édition 2006, Manuel Merck quatrième édition