Site indépendant d’information et de prévention santé du Dr Denis Spindler

Accueil > Medical > Fièvre élevée et convulsion chez le jeune enfant

Fièvre élevée et convulsion chez le jeune enfant

samedi 8 novembre 2014, par Denis SPINDLER

Risque de convulsion chez l’enfant de 3 mois à 3 ans si la température est trop importante ou si elle augmente trop vite.

1) Si l’enfant a de la fièvre, c’est à dire une température supérieure ou égale à 38°C

  • Le dévêtir (le mettre en body)
  • L’éloigner des sources de chaleur
  • Lui donner à boire régulièrement
  • En cas de fièvre mal tolérée ou de température supérieure à 38,5°C, lui donner une dose d’antipyrétique c’est-à-dire une dose-poids de paracétamol (doliprane ou efféralgan) qui agit en 30 minutes environ et dont la prise peut-être renouvelée au bout de 1 heure si la température ne baisse pas (ne pas dépasser 4 prises par jour)
  • Si besoin essayer de faire baisser la température avec de l’eau ( soit avec des linges humides soit en vaporisant des gouttelettes d’eau en veillant à ce que la température de l’eau soit seulement 2°C en dessous de la température du corps de l’enfant).
  • Utiliser l’Ibuprofène (advil) en suspension buvable en seconde intention quand la dose maximale de paracétamol (4 prises) a déjà été donnée

Remarque : Toute fièvre qui persiste ou qui s’accompagne de malaise ou de troubles digestifs doit faire l’objet d’une consultation médicale

2) Hyperthermie majeure = température supérieure à 41°C

Mesures habituelles + appeler le SAMU (15) + refroidir avec des linges humides tièdes ou avec des sachets réfrigérants du congélateur entourés d’un linge (placés à 3 endroits dont au moins 1 au niveau de la tête)

3) Gestion d’une convulsion fébrile

Il s’agit d’une convulsion chez un enfant avec de la température : l’enfant présente une perte de connaissance, des tremblements généralisés du corps qui est raide et un aspect bleuté du visage (cyanose)

  • Déshabiller l’enfant, le coucher sur le coté, prendre sa température et le rafraîchir avec des linges humides.
  • Donner 1 suppositoire de paracétamol

Généralement la crise cède en quelques minutes alors que la reprise de conscience est plus longue. Il faut faire examiner l’enfant dans l’heure par un médecin et s’il a moins de 1 an il faut l’adresser aux urgences pour éliminer une infection grave.

Seuls 5 % des enfants qui font une première crise convulsive auront un deuxième épisode.