Site indépendant d’information et de prévention santé du Dr Denis Spindler

Accueil > Medical > Prise en charge des Troubles Fonctionnels Intestinaux (TFI)

Prise en charge des Troubles Fonctionnels Intestinaux (TFI)

dimanche 10 mai 2015, par Denis SPINDLER

Selon un article de la revue prescrire de février 2015 les médicaments à privilégier dans les TFI sont :
- Paracétamol en cas de douleurs modérées
- Pinaverium (Dicetel). Ce médicament est à prendre avec un grand verre d’eau au cours d’un repas et nécessite un délai d’une demi heure avant de s’allonger en raison d’un risque de lésions oesophagiennes. Le Pinaverium est pris en charge à 15% par l’Assurance maladie.
- huile essentielle ou infusion de menthe poivrée
- les infusions de plantes utilisées dans l’inconfort abdominal peuvent être tentees : mélisse, badiane, matricaire, fenouil, anis...

Les patients qui souffrent de constipation associée au TFI doivent privilégier :
- les laxatifs végétaux à base d’ ispaghul (Spagulax), de psyllium ou de stériculia (Normacol). Ils doivent être utilisés à distance des autres traitements dont ils peuvent modifier l’absorption. Ces traitements sont pris en charge par l’assurance maladie à 30 ou 15%.
- les laxatifs osmotiques de type macrogol (Forlax) semblent avoir une meilleur efficacité que le lactulose (Duphalac) mais ils augmentent parfois l’inconfort abdominal.

Les patients qui souffrent de diarrhée associée au TFI peuvent utiliser le loperamide (Imodium) ou le racecadotril (Tiorfan).

Dans les TFI les médicaments à base de charbon activė (Formocarbine)(Non Remboursė), de simeticone, dimeticone, polysilane (Non Remboursé) ne semblent pas avoir d’efficacité démontrée en dehors de l’effet placebo.

Les médicaments antispasmodiques comme la mébeverine (Duspatalin), le phloroglucinol (Spasfon), la trimébutine (Débridat) ne sont pas conseillés en raison d’effets indésirables possibles (notamment des réactions allergiques).

Les probiotiques et l’acupuncture ne semblent pas avoir d’effets supérieurs au placebo.

Dans certaines situations un accompagnement psychothérapeutique pourrait être benefique.

Des aliments favorisent le TFI chez certaines personnes et un régime specifique peu améliorer les troubles. Les principaux aliments mis en cause sont les aliments riches en fibres insolubles (céréales completes), le lait et produits laitiers, le café, les édulcolorants, les boissons gazeuses...sans oublier l’intolérance au gluten (maladie cœliaque) qu’il faut parfois penser à rechercher.