Site indépendant d’information et de prévention santé du Dr Denis Spindler

Accueil > Medical > Comment dépister et prévenir l’ostéoporose ?

Comment dépister et prévenir l’ostéoporose ?

mardi 7 mai 2013, par Denis SPINDLER

L’ostéoporose est une diminution de la masse osseuse qui fragilise l’os et favorise la survenue de fractures.

C’est un phénomène naturel au cours du vieillissement (il concerne principalement les personnes âgées) qui peut être aggravé par certains facteurs ou ralenti par des actions spécifiques de lutte contre l’ostéoporose.

La mesure de la densité osseuse par une ostéodensitométrie (examen radiologique simple) permet d’établir le diagnostic de l’ostéoporose chez les personnes ayant des facteurs de risque d’ostéoporose.

Les indications de l’ostéodensitométrie sont les suivantes :
- chez la femme ménopausée

  • Indice de masse corporelle [1] < à 19
  • ménopause précoce avant 40 ans quelqu’en soit la cause
  • antécédent de prise de corticoïdes à une dose > à 7,5mg/j pendant plus de 3 mois
  • Antécédent chez un parent du 1° degré (père, mère, frère ou soeur) d’un fracture du col fémoral sans traumatisme majeur

- pour tout individu quelque soit son âge ou son sexe

  • Devant la découverte d’une fracture vertébrale non traumatique ou des antécédents de fracture osseuse non traumatique
  • en cas de corticothérapie à une dose > à 7,5mg/j pendant plus de 3 mois
  • en cas de pathologie endocrinologiques spécifiques [2] qui favorisent l’ostéoporose (relativement rare)

En cas d’ostéoporose (surtout les cas d’ostéoporose précoce) ou de fracture anormale, un bilan sanguin et urinaire [3] doit être réalisé pour rechercher une maladie pouvant être responsable de la fragilité osseuse

La prévention de l’ostéoporose passe par des mesures simples :
- Une alimentation riche en calcium et des compléments en vitamine D recommandés chez les personnes de plus de 80 ans.

Remarque : des études récentes montrent que la plupart des adultes sont carencés en vit D, un apport de vit D, à dose raisonnable à différente période de la vie (adolescence, femme enceinte, ménopause, personnes âgées...) ou chez des personnes à risque d’ostéoporose (tabagisme, alcool, traitement corticoïdes...) semblerait logique

Proposition de prescription de vitD selon le dosage de vitD3 25(OH)D
Taux< 10 ng/ml 1 ampoule de 100.000 UI de vitD3 (Uvedose) toutes les 2 semaines pendant 2 mois (soit 4 ampoules)
Taux entre 10 et 20 ng/ml 1 ampoule de 100.000 UI de vitD3 (Uvedose) toutes les 2 semaines pendant 1mois1/2 (soit 3 ampoules)
Taux entre 20 et 30 ng/ml 1 ampoule de 100.000 UI de vitD3 (Uvedose) toutes les 2 semaines pendant 1 mois (soit 2 ampoules)
Maintien d’un taux>30 ng/ml 1 ampoule de 100.000 UI de vit D3 tous les 2 à 3 mois ou des doses journalières de Vit D3 associées à du calcium (si les apports sont insuffisants) ou de la Vit D2 en dose quotidienne [4]

- Une activité physique régulière
- La prévention des chutes chez les personnes âgées
- un traitement substitutif hormonal (surtout en cas de ménopause précoce) en l’absence de contre-indication, à condition d’un suivi gynécologique régulier

Le traitement médical de l’ostéoporose est proposé par le médecin traitant ou le rhumatologue dans certaines situations spécifiques pour freiner l’aggravation de l’ostéoporose ou favoriser la reconstruction de l’os mais les traitements existants ne sont pas miraculeux, ils comportent certains dangers et nécessitent un suivi médical régulier.


[1L’indice de masse corporelle ou IMC est le Poids/Taille au carré

[2hyperthyroïdie évolutive non traitée, hypercorticisme, hyperparathyroïdie primitive, hypogonadisme prolongé...

[3NFS-Plaquettes, VS, CRP, électrophorèse des protéines, créatinémie, phosphatases alcalines, calcémie, dosage de la vitamine D3, TSH, (testostéronémie chez l’homme), dosage urinaire du calcium et créatinurie des 24h

[4En cas de prise de vit D2 il est nécessaire de vérifier que le laboratoire d’analyse effectue une mesure de la Vit D2 et de la Vit D3